Réinitialiser le mot de passe

Le résultat de votre recherche

Top 4 des livres pour découvrir la Provence depuis chez vous

Publié le 25 mars 2020

Nous profitons de cette situation de confinement national pour vous proposer quatre ouvrages à lire sur notre chère région : la Provence. En attendant de pouvoir partir en vacances, pourquoi ne pas se donner la possibilité de voyager à travers les livres ?

Une année en Provence (Peter Mayle)

Qui n’a jamais rêvé de fuir la ville pour aller vivre dans la campagne provençale ? C’est ce que fait le personnage principal de ce roman : un publicitaire décide de quitter Londres pour s’installer dans un petit village du Luberon. Au fil des pages, nous suivons le quotidien pittoresque de ce Britannique et de sa femme, fraîchement débarqués dans le village de Ménerbes. Ils sont rapidement confrontés aux Provençaux de souche, leurs habitudes et leur accent chantant.

Cette lecture, pleine d’humour et d’anecdotes, nous permet de (re)découvrir la Provence via l’œil d’un étranger qui explore cette région remplie de richesses. La promesse d’un petit moment de bonheur qui fleure bon la lavande. Extrait :

« Quand on en a fini avec les salutations préliminaires, la conversation peut commencer. On dépose paniers à provisions et paquets, on attache les chiens à une table de café, on appuie bicyclettes et outils contre le mur le plus proche. Indispensable précaution, car toute discussion sérieuse et satisfaisante exige qu’on ait les mains libres : il faut assurer une ponctuation visuelle, terminer des phrases laissées en suspens, souligner ou simplement enjoliver des propos qui, s’il s’agit seulement de remuer la bouche, n’ont pas par eux-mêmes un caractère assez physique pour le Provençal. »

Vous pouvez vous le procurer ici

 

Je me souviens de tous vos rêves (René Fregni)

Ce roman nous plonge dans la campagne de Manosque durant l’automne. Les touristes sont partis et la nature déborde de couleur et de senteurs. Mais, ici, il n’est nullement question de parler des paysages de Provence mais bien de ses occupants. L’auteur dresse alors le portrait de Joël Gatefosse, cet amoureux des livres qui transforma la minuscule librairie de Banon en une cité des mots, du chat Baumette né sur le toit d’une prison, de Louis qui adore justement les chats, d’Isabelle, de Marilou, des SDF de la région, du facteur et de sa femme, etc.

René Fregni est un romancier contemplatif, il pose un regard bienveillant sur ce qui l’entoure. Et, à travers ses lignes, il nous communique le besoin de retourner à ses valeurs, avec nostalgie. « Je me souviens de tous vos rêves » est un havre de paix, idéal pour tous ceux qui recherchent un livre apaisant et débordant de poésie. Extrait :

« Quand je vais chez Isabelle, le mercredi et le dimanche, je découvre une planète dont personne ne parle. Elle n’est pas médiatique, pas scandaleuse, elle ne fait pas peur. Elle est discrète et profonde. La plupart des gens veulent avoir peur. Autour de la petite ferme d’Isabelle, ils ne verraient que silence et ennui. Au bout d’une heure, ils seraient en manque de catastrophes et s’enfuiraient chez eux, retrouver un monde en flammes. »

Vous pouvez vous le procurer ici

 

Sur les chemins de Sainte-Victoire (Jacqueline de Romilly)

Qui ne connaît pas Jacqueline de Romilly ? Membre de l’Académie française, elle fut la première femme professeur au Collège de France, ainsi que la première femme membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres. Philologue, essayiste et traductrice, Jacqueline de Romilly est connue pour ses travaux sur la Grèce antique.

Quand cette helléniste n’était pas au pied du Parthénon pour étudier la civilisation antique, elle se ressourçait en Provence, près de la montagne Sainte-Victoire. Elle nous entraîne sur les chemins du souvenir, avec ce livre « Sur les chemins de Sainte-Victoire ».

Dans ce recueil de mémoires, publié en 1987, elle nous avoue tout l’amour qu’elle avait pour cette région et la vie en montagne où elle séjournait de temps à autre. Au fil des pages, nous accompagnons Jacqueline de Romilly dans ses promenades au travers des paysages du massif de la Sainte-Victoire. Cette femme de lettres, qui savait aussi voir la nature, se livre à une méditation sur les choses et le monde : elle nous fait ressentir la lumière et la chaleur du soleil, les senteurs de la flore ou encore les caresses du vent chaud.

Une surprise attend le lecteur à la fin du livre : on y retrouve des tableaux de peintres célèbres de la région (Cézanne notamment), ainsi que des photographies. Un vrai plaisir à lire ou à feuilleter !

« Oui, mes promenades sont égoïstes. Mais elles sont aussi une façon de sortir de moi-même, de regarder plus haut et plus loin. »

Vous pouvez vous le procurer ici

 

Provence (Jean Giono)

Jean Giono, originaire de Manosque, est un écrivain célèbre pour ses ouvrages dédiés à la Provence et au monde paysan provençal.

« Provence » n’est pas un roman, c’est un recueil de courts essais, d’articles et de préfaces, que Jean Giono a écrit tout au long de sa vie sur sa région natale. Dans ce recueil, l’auteur décrit et nous parle de son pays tel qu’il le voit. Nous sommes loin des récits touristiques ou de fiction qui décrivent la Provence comme un paradis sur Terre. Jean Giono connaît la campagne provençale, sa vie rude et ses habitants fiers, il y a vécu. A travers ses écrits, l’auteur nous peint une Provence disparue avec un brin de mélancolie.

« C’est un pays qui résiste à la civilisation de l’argent parce que, je crois, une longue habitude de la pauvreté leur a donné la certitude que leurs joies étaient gratuites. »

Vous pouvez vous le procurer ici

 

 

Durant cette période au ralenti, confinée entre quatre murs, pourquoi ne pas prendre un peu de temps pour se plonger dans un de ces ouvrages sur la Provence et s’évader un peu ? Et si vous aviez déjà prévu de partir en vacances en Provence cet été, c’est le moment idéal pour découvrir la région à travers les mots !

Et vous, auriez-vous des livres sur la Provence à recommander ?

Catégorie : Culture